Les odeurs en lumière

En cette Journée internationale de la lumière, Nez vous propose de découvrir les liens qu’ont entretenus et entretiennent encore les odeurs avec différents dispositifs lumineux, depuis les effluves plus ou moins importuns qui émanaient des lampes de nos ancêtres jusqu’aux projets de design les plus contemporains.

Oman, une position stratégique dans le Golfe

L’accord qui lie Amouage à Oman, visant à relancer la filière de l’encens, s’inscrit dans le contexte historique et géopolitique du sultanat. La marque souhaite ainsi participer à son développement social et économique, et s’attache à mettre en avant la culture omanaise.

Nez x GDR O3 – De l’olfaction à la production d’insuline

Saviez-vous que cerveau et pancréas communiquent par l’intermédiaire du système olfactif ? Cette découverte, faite par l’équipe de Hirac Gurden du GDR O3, pourrait offrir des perspectives de traitement de l’obésité et le diabète de type 2 chez l’humain.

Nez x GDR O3 – De la grande variété des nez animaux 

Nous ne sommes pas les seuls à avoir une culture olfactive : ce sens est essentiel pour bien d’autres animaux ! Aujourd’hui, parlons du nez des ours, tortues et autres mésanges en suivant les travaux de Gérard Brand, membre du GDR O3.

Nez x GDR O3 – Ça sent la rose !

Saviez-vous que mieux comprendre l’origine du parfum de la rose ouvrait la voie à des innovations en cosmétique et en pharmacie ? C’est, entre autres, ce que nous explique Benoît Boachon, ingénieur de recherche au CNRS et membre du GDR O3.

Nez x GDR O3 – La structure des récepteurs olfactifs mise à nu

Les récepteurs olfactifs sont bien mystérieux, mais ils se dévoilent peu à peu au regard des chercheurs. La biochimiste Claire de March, membre du GDR O3, et ses collègues, ont ainsi récemment pu observer cette protéine pudique, pour mieux la comprendre.

Nez x GDR O3 – Craquer le code combinatoire des odeurs

Embarquons pour un voyage geek au cœur des récepteurs olfactifs, sources d’espoirs inattendus, avec Jérémie Topin, maître de conférence à l’Université Côte d’Azur, et Matej Hladis, doctorant, tous deux membres du GDR O3.

« L’humain est une aventure », par Jean-Claude Ellena

De plus en plus, ce que l’on nomme de manière un peu large « intelligence artificielle » s’infiltre dans nos vies quotidiennes. Le parfumeur n’y échappe pas. Mais comment modifient-elles notre rapport à la création ? À travers une analyse historique de son métier, Jean-Claude Ellena propose une critique de ces nouvelles technologies dont l’industrie se fait régulièrement l’apologue.

Comment le bon goût s’incarne : le métier méconnu d’aromaticien

Saveur poulet pour des chips, fraise pour un yaourt ou menthe pour un dentifrice… Derrière les arômes que nous ingérons se cache un métier méconnu. Les aromaticiens jonglent entre les exigences d’une industrie mondialisée et les attentes parfois paradoxales de notre époque en quête de naturel. À l’occasion de la Semaine du goût, nous vous proposons de (re)découvrir cet article initialement paru dans Nez #10 – Du nez à la bouche.

Nathalie Mandairon : « Des projets inédits ont pu voir le jour grâce au GDR O3 »

Né en 2015, le Groupement de recherche O3 – Odorant, Odeur, Olfaction –, ou GDR O3 pour les intimes, vise à développer des projets transdisciplinaires sur le sujet des odeurs dans leur sens le plus large. Afin d’inaugurer la collaboration conclue avec Nez et à l’occasion de la fête de la science, nous vous proposons une interview de Nathalie Mandairon, directrice de recherche en neurosciences au CNRS et directrice du GDR O3, et Xavier Fernandez, professeur de chimie à Université Côte d’Azur qui en est le directeur adjoint, qui reviennent sur huit ans d’existence.

Grasse, l’ancrage naturel de dsm-firmenich

Si dsm-firmenich est d’abord connue pour son expertise en molécules de synthèse, la maison de composition est présente à Grasse depuis 2007. Son implantation progressive s’y est concrétisée en 2020 avec l’acquisition de la Villa Botanica, un havre de nature ouvert aux parfumeurs et aux clients dès l’année suivante. Elle raconte aujourd’hui cet ancrage dans un ouvrage qui dévoile la symphonie des quatre saisons au cœur de la capitale mondiale de la parfumerie.

Mandy Aftel : « Joy de Jean Patou me transportait vers des lieux exotiques »

Il y a des parfums qui disparaissent aussi vite qu’ils sont apparus. Et puis il y a ceux qui comptent, ceux qui marquent à jamais la vie et la carrière d’un parfumeur. Aujourd’hui, Mandy Aftel se souvient de Joy de Jean Patou, la fragrance que portait sa mère. Un choc olfactif à l’origine de sa vocation.

Un été le nez dans les livres… de Nez !

Cette semaine, la chaleur nous l’aura bien rappelé : c’est l’été. L’occasion rêvée pour bouquiner, papillonner entre les textes, entre un mojito et un plongeon (ou entre deux arrêts de métro !). Nous vous proposons de découvrir ou redécouvrir quelques-uns de nos derniers ouvrages.

Avec le soutien de nos grands partenaires

IFRA