Le fric, est-ce éthique ?

Plusieurs scandales touchant l’industrie du parfum ont été mis à jour ces derniers temps, alors même que l’on voit fleurir les discours sur l’éthique dans la communication des marques.
Et si l’un des nerfs de la guerre tenait dans la juste rémunération des premiers maillons de la chaîne ? Nous proposons une analyse de ce problème brûlant, publié à l’origine dans Nez #17, Argent et Parfum.

L’odeur de mon père, par Clara Muller

Mousse à raser, blouson en cuir, eau de Cologne ou plat mijoté… Quels sont les souvenirs olfactifs qui gravitent autour de nos pères ? C’est la question que nous invite à nous poser Clara Muller dans ce témoignage personnel et émouvant, que nous vous proposons à l’occasion de la fête des pères.

Véronique Delmas, directrice d’Atmo Normandie : « Nous souhaitons mettre un gros coup de projecteur sur la question de l’odorat »

Créée il y a 50 ans, Atmo Normandie est l’association régionale de surveillance de la qualité de l’air. Elle forme notamment de nombreux nez normands, capables de signaler les problèmes d’odeurs sur la région. Véronique Delmas, qui en est la directrice, et Baptiste Delaunay, ingénieur d’études, nous parlent de son histoire et de son fonctionnement.

Sentir le vivant

Notre intérêt pour ce qui sent est souvent réduit au plaisir que nous, humains, pouvons y prendre – ou non. Pourtant, les molécules olfactives ont bien d’autres fonctions. En s’y plongeant, notre nez peut-il se faire le vecteur d’une transformation de notre rapport au monde ? C’est la question que pose cet article que nous vous proposons à l’occasion de la Journée mondiale de l’environnement, ce mercredi 5 juin.

Nez#17 – Argent & parfum : the menu, please!

Nez #17 sort aujourd’hui ! Parmi les rubriques habituelles qui mettent l’odorat à toutes les sauces (art, littérature, photographie, sciences, histoire, gastronomie, parfumerie…), le grand dossier traite du lien entre le parfum et l’argent. En guise de mise en bouche, nous vous proposons de lire l’édito de ce nouveau numéro.

Nez x GDR O3 – Ça sent la rose !

Saviez-vous que mieux comprendre l’origine du parfum de la rose ouvrait la voie à des innovations en cosmétique et en pharmacie ? C’est, entre autres, ce que nous explique Benoît Boachon, ingénieur de recherche au CNRS et membre du GDR O3.

Nez x GDR O3 – La structure des récepteurs olfactifs mise à nu

Les récepteurs olfactifs sont bien mystérieux, mais ils se dévoilent peu à peu au regard des chercheurs. La biochimiste Claire de March, membre du GDR O3, et ses collègues, ont ainsi récemment pu observer cette protéine pudique, pour mieux la comprendre.

Monique Rémy, les naturels dans toute leur splendeur

Fondatrice de la société d’ingrédients naturels qui porte son nom en 1983, Monique Rémy nous a quittés le jeudi 4 janvier 2024. Retour sur le parcours d’une grande dame à laquelle l’industrie doit beaucoup.

Nez x GDR O3 – Craquer le code combinatoire des odeurs

Embarquons pour un voyage geek au cœur des récepteurs olfactifs, sources d’espoirs inattendus, avec Jérémie Topin, maître de conférence à l’Université Côte d’Azur, et Matej Hladis, doctorant, tous deux membres du GDR O3.

« L’humain est une aventure », par Jean-Claude Ellena

De plus en plus, ce que l’on nomme de manière un peu large « intelligence artificielle » s’infiltre dans nos vies quotidiennes. Le parfumeur n’y échappe pas. Mais comment modifient-elles notre rapport à la création ? À travers une analyse historique de son métier, Jean-Claude Ellena propose une critique de ces nouvelles technologies dont l’industrie se fait régulièrement l’apologue.

Comment le bon goût s’incarne : le métier méconnu d’aromaticien

Saveur poulet pour des chips, fraise pour un yaourt ou menthe pour un dentifrice… Derrière les arômes que nous ingérons se cache un métier méconnu. Les aromaticiens jonglent entre les exigences d’une industrie mondialisée et les attentes parfois paradoxales de notre époque en quête de naturel. À l’occasion de la Semaine du goût, nous vous proposons de (re)découvrir cet article initialement paru dans Nez #10 – Du nez à la bouche.

Grasse, l’ancrage naturel de dsm-firmenich

Si dsm-firmenich est d’abord connue pour son expertise en molécules de synthèse, la maison de composition est présente à Grasse depuis 2007. Son implantation progressive s’y est concrétisée en 2020 avec l’acquisition de la Villa Botanica, un havre de nature ouvert aux parfumeurs et aux clients dès l’année suivante. Elle raconte aujourd’hui cet ancrage dans un ouvrage qui dévoile la symphonie des quatre saisons au cœur de la capitale mondiale de la parfumerie.

Avec le soutien de nos grands partenaires

IFRA