Profile by : collaborations olfactives

L’espace parisien de la maison de vente Phillips accueille du 16 au 24 juin 2021 une exposition d’œuvres olfactives créées par six artistes contemporains en partenariat avec six parfumeurs d’IFF, sous le commissariat de Diane Thalheimer.

Alors qu’il redevient possible de rencontrer l’art en présentiel, l’exposition Profile by vous invite même à (furtivement) glisser le nez hors du masque pour humer les œuvres. Celles-ci résultent de la mise en relation de six artistes internationaux (Adel Abdessemed, Daniel Firman, Ori Gersht, Hubert Le Gall, Pablo Reinoso et Joana Vasconcelos) et de six parfumeurs de la maison de composition IFF (Paul Guerlain, Nicolas Beaulieu, Juliette Karagueuzoglou, Jean-Christophe Hérault, Domitille Michalon-Bertier et Anne Flipo). Ces rencontres, orchestrées par Diane Thalheimer, olfactive profiler, présente tout au long du processus de création, furent pour la plupart des artistes l’occasion d’une première approche olfactive dans leur travail.

Si la démarche de départ et les contraintes formelles confèrent une forme de cohérence à l’ensemble, Profile by ne suit pas de propos expographique précis. Chaque binôme a abordé la création à sa manière, partant parfois de séances d’olfaction et de matières ayant résonné chez les artistes — comme la rose turque proposée par Paul Guerlain à Adel Abdessemed—, ou bien d’une idée plastique, conceptuelle ou narrative — comme Hubert Le Gall, décidé d’emblée à créer « le cœur de Dionysos », un vase de bronze brisé orné de symboles et duquel émane le parfum vivant, fortement musqué et d’inspiration antique, composé par Jean-Christophe Hérault. 

Alors que la première contrainte du projet — intégrer l’odeur à la sculpture — a été évidemment respectée par tous, la seconde — intégrer l’odeur à partir d’une boule de céramique imprégnée du parfum — n’a pas été suivie à la lettre, offrant d’intéressantes variations plastiques. La céramique, choisie pour sa porosité et donc sa propension à retenir les odeurs, a ainsi été remodelée pour s’intégrer parfaitement à la forme alambiquée en bois de châtaigner du sculpteur franco-argentin Pablo Reinoso, re-texturée pour figurer d’anciennes mappemondes par le photographe israëlien Ori Gersht, ou encore étirées en tous sens pour devenir d’hypnotiques mobiles habillés de maille colorée par l’artiste portugaise Joana Vasconcelos. Attirée par la dimension spirituelle du parfum, cette dernière, a travaillé avec Anne Flippo à une odeur à la fois fraîche et résineuse, un encens clair et fusant qui, autant que ses sculptures tournoyantes, vit et s’anime dans l’espace en trois dimensions.

Ce type de projets — on songe au parcours Saint Germain 2006 Parfums d’artistes, œuvres de parfumeurs ou encore à l’exposition I am here but you’ve gone du Fiorucci Art Trust à Londres en 2015 — constitue pour les plasticiens l’occasion de découvrir à la fois un sens et un médium négligé, ouvrant le champ des possibles. Certains envisagent ainsi déjà de prolonger ce travail polysensoriel à l’avenir, cette fois-ci libres de toute sujétion formelle. Quant aux parfumeurs, il est toujours intéressant pour eux de développer un travail créatif en marge de l’industrie, processus offrant à la fois d’autres astreintes et d’autres possibilités. Enfin, pour le public, encore peu habitué à découvrir les œuvres conjointement par les yeux et le nez, Profile by est l’occasion d’envisager la sculpture par un prisme élargi et d’entrainer leur odorat à un exercice à la fois contemplatif et intellectuel. Reflétant d’ailleurs une certaine ambition pédagogique, les cartels, détaillant à la fois les matériaux sculpturaux et olfactifs, permettent une lecture facilitée des œuvres pour les néophytes de l’art olfactif, tout en mettant en valeur la palette variée de matières naturelles et synthétiques d’IFF.

Chaque pièce, éditée en série limitée, sera mise en vente par la maison Phillips, l’occasion d’approcher la démarche de la collection d’une manière inhabituelle, car si les parfums pourront a priori vivre de longs mois au sein des sculptures, leur évolution puis leur disparition sont inévitables. Même si une recomposition des jus demeure envisageable, les formules étant soigneusement conservées par les parfumeurs, la dimension odorante de l’art demande toujours de reconsidérer la stabilité et la pérennité des œuvres. Celles de Profile by, finalement peu faites pour cohabiter dans un même espace, gageront certainement à trouver chacune un lieu de vie propre, et l’espace de respiration — physique et conceptuel — qu’elles réclament.

Profile by 
Commissariat de Diane Thalheimer
en partenariat avec IFF

Du 16 au 24 juin 2021

de 11h à 18h30 (dimanche 20 sur rendez-vous)

Maison de vente Phillips
46 rue du Bac
75007 Paris

Instagram : @profile-by

Avec les œuvres de :

Adel Abdessemed et Paul Guerlain
Daniel Firman et Nicolas Beaulieu
Ori Gersht et Juliette Karagueuzoglou
Hubert Le Gall et Jean-Christophe Hérault
Pablo Reinoso et Domitille Michalon-Bertier
Joana Vasconcelos et Anne Flipo

À lire également

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dommage que cet article nous parvienne la veille de la clôture de l’exposition.
Merci pour votre belle revue !

Avec le soutien de nos grands partenaires