Yves-Cassar

Yves Cassar : « Si le vétiver était un personnage, ce serait Indiana Jones »

Cette publication est également disponible en : English

Parfumeur pour IFF à New York depuis 1998, il a créé de nombreux succès, seul ou en équipe : Pure White Linen et Intuition for Men pour Estée Lauder, Tom Ford for Men, Cashmere Mist Essence, Fog pour Henry Rose, ou encore Knock on Wood pour Tory Burch.


Entretien tiré du chapitre consacré au vétiver, dans l’ouvrage De la plante à l’essence – Un tour du monde des matières à parfums (voir ci-dessous)

Que vous inspire le vétiver ?
Je l’associe aux pays africains et au désert, peut-être parce que je suis né en Afrique du Nord. Des paysages de terres arides, de poussière, des couleurs ocres… Le vétiver m’évoque des lieux exotiques. Si c’était un personnage, ce serait Indiana Jones.

Pouvez-vous décrire l’odeur de la racine fraîche et celle de l’essence de vétiver ?
Quand on gratte légèrement une racine qui vient d’être déterrée, on a d’abord une odeur fraîche,
un peu pamplemousse, presque gingembre. Puis un côté très terreux, cuiré. L’essence, quant à elle, est beaucoup plus sombre, avec une facette fumée, cacahuète, cuirée, boisée, terreuse. Aujourd’hui, nous disposons également d’essences raffinées, obtenues après distillation moléculaire de l’huile essentielle dans nos laboratoires de Grasse. On enlève alors l’aspect fumé, cacahuète grillée, de l’essence brute, pour garder une note plus nette, plus fraîche, plus moderne. Enfin, grâce au fractionnement, lui aussi effectué à Grasse, nous obtenons un vétiver coeur, une qualité qui fait ressortir le côté frais, pamplemousse.

Avec quels ingrédients aimez-vous l’accorder ?
Le vétiver s’associe très bien aux agrumes, auxquels il est relié par son côté hespéridé. Il accompagne aussi harmonieusement les notes boisées comme le cèdre ou les bois ambrés. Ils sont complémentaires, car ces ingrédients apportent au vétiver un aspect fusant et plus moderne. Dans un registre féminin, j’aime le marier avec des matières rosées, pivoine. Il s’entend parfaitement avec les fleurs : j’ai travaillé récemment sur une tubéreuse/vétiver, et ça fonctionne très bien… Il peut aussi être intéressant avec des muscs qui lui donnent de la rondeur, du confort. C’est une matière assez versatile, qui permet d’apporter de la structure à une formule. La difficulté est de dompter son côté sauvage…

Cet entretien est tiré du livre :
De la plante à l’essence – Un tour du monde des matières à parfums
From Plant to Essence – A World Tour of Fragrant Raw Material

(Français-English), Nez éditions, Collectif, 2021, 30€

array(2) {
  ["cat"]=>
  string(6) "Parfum"
  ["posts"]=>
  array(2) {
    [0]=>
    object(WP_Post)#43545 (24) {
      ["ID"]=>
      int(1472)
      ["post_author"]=>
      string(2) "13"
      ["post_date"]=>
      string(19) "2016-08-12 14:51:48"
      ["post_date_gmt"]=>
      string(19) "2016-08-12 12:51:48"
      ["post_content"]=>
      string(5756) "


Comment êtes-vous arrivé dans le monde du parfum ?

Franck : J’étais passionné par les créateurs de parfum et les petites maisons confidentielles. Mes recherches historiques à l’aide des archives de la Maison Oriza L. Legrand m’ont permis de mieux appréhender l’univers de la parfumerie. J'espérais qu’un jour ma passion puisse se muer en une participation active…

Hugo : Formé voilà 20 ans (!) à «  L’école » de l’Artisan parfumeur pendant mes études commerciales en alternance, mon intérêt pour le parfum, « le beau » en général et l’Histoire en particulier, s’est aiguisé au fil de mes expériences professionnelles dans de grandes et petites structures. Après toutes ses années d’apprentissage, la Maison Oriza L. Legrand réunit tous mes centres d’intérêt : le parfum, l’art et l’histoire.

Oriza L. Legrand

Qu’est-ce qui selon vous caractérise votre boutique ?

Un bond en arrière de 100 ans, visuellement et olfactivement, avec cette caractéristique que nos parfums anciens sont d’une modernité incroyable. Les clients sont à l’unanimité transportés à La Belle Epoque ou dans les Années Folles dès qu’ils franchissent le pas de la porte. Notre magasin est une machine sensorielle à remonter le temps! Le calme y règne au cœur de l’un des quartiers les plus dynamiques de la capitale. Ici point de luxe tapageur et de lignes épurées… Nous avons pris le parti de l’échoppe accessible et du mobilier chaleureux, en associant l’ Art-déco à l’ Art-Nouveau avec cette touche rococo typiquement Belle Epoque.

Comment faites-vous la sélection des marques qui entrent chez vous ?

Seule notre Maison de Parfums est représentée dans notre magasin mis à part quelques accessoires complémentaires au parfum et qui se parfument : écharpes tricotées-main dans les Cévennes, faux-cols, manchettes, nœuds papillon parisiens et mouchoirs lyonnais… Tous les accessoires sélectionnés ou conçus pour nous sont fabriqués artisanalement en France avec cette éthique qui caractérise la Maison Oriza L. Legrand. Les artisans, les matières, la qualité et l’intemporalité les caractérisent. [N.D.L.R. : Eh bien sûr, Nez est également dans la boutique !]

Un ou des coups de coeur cette année ?

 Doux Songe de Gueldy… Ah ? Non nous ne sommes pas en 1911 ??? … Alors un  Oriza L. Legrand  quelle que soit la création!

Quel parfum portez-vous aujourd’hui ? 

FranckVilla Lympia, qui évoque le sable chaud et les embruns… Idéal pour seul vêtement en cette période.

Hugo : Cuir de L’Aigle Russe qui est mien parce que si éloigné de tous les Cuirs de la parfumerie: aromatique, fleuri et si évocateur de la Russie des Tzars!

Propos recueillis par mail le 27 juillet 2016

Vous pouvez également relire les entretiens Auparfum parus pendant l'été 2015 avec Jovoy, Sens Unique, LiquidesHaramens et Marie-Antoinette

" ["post_title"]=> string(135) "Franck et Hugo (parfumerie Oriza L. Legrand Parfums, à Paris) : « Notre magasin est une machine sensorielle à remonter le temps ! »" ["post_excerpt"]=> string(229) "Notre série estivale d'entretiens avec les parfumeries de niche dépositaires de Nez se poursuit avec cette fois la marque Oriza L. Legrand. Franck et Hugo ont bien voulu répondre à nos quelques questions... tout en facétie !" ["post_status"]=> string(7) "publish" ["comment_status"]=> string(4) "open" ["ping_status"]=> string(4) "open" ["post_password"]=> string(0) "" ["post_name"]=> string(99) "franck-hugo-parfumerie-oriza-l-legrand-parfums-a-paris-magasin-machine-sensorielle-a-remonter-temps" ["to_ping"]=> string(0) "" ["pinged"]=> string(0) "" ["post_modified"]=> string(19) "2021-01-09 21:57:31" ["post_modified_gmt"]=> string(19) "2021-01-09 20:57:31" ["post_content_filtered"]=> string(0) "" ["post_parent"]=> int(0) ["guid"]=> string(53) "http://godonlynose.nez-larevue.fr/nez-larevue/?p=1472" ["menu_order"]=> int(0) ["post_type"]=> string(4) "post" ["post_mime_type"]=> string(0) "" ["comment_count"]=> string(1) "2" ["filter"]=> string(3) "raw" } [1]=> object(WP_Post)#43544 (24) { ["ID"]=> int(3978) ["post_author"]=> string(1) "6" ["post_date"]=> string(19) "2018-10-30 17:13:44" ["post_date_gmt"]=> string(19) "2018-10-30 16:13:44" ["post_content"]=> string(6758) "

NEZ : Comment êtes-vous arrivé dans le monde du parfum ?

Quentin Blyau : Depuis la prime enfance, les odeurs occupent une immense place dans mon coeur. Chaque lieu, maison, boutique, théâtre, église étaient secrètement analysés, afin d’en imprimer les effluves dans ma mémoire. Mais le véritable déclic fut, quand chez ma tante, j’ouvrai la porte d’une salle de bain et fus hypnotisé par une baignoire remplie de vieux flacons de parfum Guerlain, Chanel, Givenchy… Je me souviens encore des heures passées à les humer un par un. C’est alors qu’est née une véritable passion pour les découvertes olfactives, et surtout,  j’ai su que j’en ferais ma profession. C’est donc après mes études de psychologie que j’ai décidé d’allier mes deux passions (la psychologie et la haute parfumerie) et d’ouvrir Liquides Confidentiels.

Qu’est-ce qui selon vous caractérise votre boutique ?

QB : Premièrement sa localisation! Je déplorais le cruel manque de parfumerie spécialisée en Wallonie (partie francophone du pays) par rapport à l’offre bruxelloise et flamande. C’est pour cela que j’ai décidé de m’installer à Namur. Ensuite, ce qui caractérise  également Liquides Confidentiels c’est le panel des marques ; nous avons voulu trouver un juste équilibre entre des maisons reconnues (Goutal Paris, Juliette has a Gun, Trudon, The Different Company, Etat libre d’Orange, Amouage...) et celles plus pointues que nous sommes les seuls à proposer en Belgique (Zoologist perfumes, Imaginary authors, Santi Burgas, Map of the Heart…). Cela nous permet de répondre aussi bien aux attentes des ”novices” qu’à celles de véritables passionnés à la recherche de nouvelles expériences.

Ce que je préfère, c’est quand un amoureux du parfum me dit qu’il n’avait jamais senti telle ou telle création, c’est toujours un plaisir partagé. De plus nous avons également notre site de vente en ligne qui permet de rechercher les parfums par notes et affinités, c’est un outil qui plait beaucoup. Au final je dirais que conseils, écoute, mise en avant des belles matières et créativité sont les maîtres mots de notre philosophie !

Comment faites-vous la sélection des marques qui entrent chez vous ?

QB : Les marques que je propose dans ma boutique sont toutes des coups de coeur. En plus de la qualité du parfum, j’accorde une grande importance à l’histoire et au concept car c’est là que la magie opère chez nos clients. J’essaie également de prendre en compte les goûts de ma clientèle en trouvant le juste équilibre entre expérimental et classique. On reçoit également pas mal de demande des clients pour retrouver leur marque préférée en boutique...malheureusement c’est difficile de contenter tout le monde, mais on y travaille!

Un ou des coups de cœur cette année ?

QB : Mortel de Trudon qui est probablement l’un de mes parfum préféré de notre sélection. Une véritable décoction d’encens mystiques et d’épices qui me transcende à chaque fois ! Plus récemment je suis également tombé amoureux de Désert suave de Liquides imaginaires, un véritable oriental mélancolique! J’attends impatiemment de le recevoir en boutique.

Quel parfum portez-vous aujourd’hui ?

QB : Actuellement, je porte Musc Tonkin de Marc-Antoine Corticchiato (Parfum d’empire), que j’accompagne toujours d’une goutte de Rien (Etat libre d’Orange). Un cocktail détonant qui me protège du froid et me porte chance.

---

Informations pratiques Liquides Confidentiels
12 rue Saint-Jean
5000 Namur
Belgique   Boutique ouverte du lundi au samedi, de 10h à 18h.   Tél. : 081/ 61 51 13
[email protected]  

Retrouvez ici nos points de distribution en parfumeries, ainsi qu'une sélection de librairies.

" ["post_title"]=> string(188) "« J’accorde une grande importance à l’histoire et au concept car c’est là que la magie opère chez nos clients » - Quentin Blyau, propriétaire de Liquides Confidentiels à Namur" ["post_excerpt"]=> string(178) "Nez est allée à la rencontre Quentin Blyau, créateur de la parfumerie Liquides confidentiels à Namur, qui nous fait le plaisir d'être l'un des distributeurs de notre revue !" ["post_status"]=> string(7) "publish" ["comment_status"]=> string(4) "open" ["ping_status"]=> string(4) "open" ["post_password"]=> string(0) "" ["post_name"]=> string(156) "jaccorde-une-grande-importance-a-lhistoire-et-au-concept-car-cest-la-que-la-magie-opere-chez-nos-clients-quentin-blyau-proprietaire-de-liquides-confidentiel" ["to_ping"]=> string(0) "" ["pinged"]=> string(0) "" ["post_modified"]=> string(19) "2021-01-09 21:51:40" ["post_modified_gmt"]=> string(19) "2021-01-09 20:51:40" ["post_content_filtered"]=> string(0) "" ["post_parent"]=> int(0) ["guid"]=> string(53) "http://godonlynose.nez-larevue.fr/nez-larevue/?p=3978" ["menu_order"]=> int(0) ["post_type"]=> string(4) "post" ["post_mime_type"]=> string(0) "" ["comment_count"]=> string(1) "0" ["filter"]=> string(3) "raw" } } }

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Avec le soutien de nos grands partenaires