Fragrance Innovation Summit

Vincent Gallon (Fragrance Innovation Summit) : « Nous voulons que ce soit un moment d’échange et de partage »

Durabilité, digitalisation, explosion de la demande en Asie… Quelles sont les dernières tendances qui animent la filière parfum ? Le Fragrance Innovation Summit se propose d’en offrir un tour d’horizon lors de conférences et de tables rondes ce jeudi 4 novembre à Paris. Vincent Gallon, cofondateur de PremiumBeautyNews et organisateur de l’événement, a répondu aux questions de Nez.

En quoi consiste le Fragrance Innovation Summit ? 

Pour cette 4e édition depuis 2017, nous allons à nouveau proposer un tour d’horizon à 360 degrés des innovations de toute la filière parfum, qu’il s’agisse d’ingrédients, de compositions parfumées, de packaging (flacon, pompe, emballage), de modes d’application, de tendances de consommation (en matière de compositions, de pratiques ou de vision du parfum), de retail (concernant la manière de faire découvrir et de vendre le parfum)… L’objectif du Fragrance Innovation Summit est de faire le point sur tous ces aspects en une journée grâce à des intervenants d’horizons divers. Nous accordons une place particulière aux jeunes marques dont nous trouvons le concept innovant, cette année Floratropia pour sa conception écoconçue et son approche naturelle, ainsi qu’Ajnalogie pour l’aspect bien-être, mais nous nous intéressons également aux marques plus importantes.  

Quels seront les temps forts de la programmation cette année ? 

L’aspect durabilité et naturel prend une place croissante dans la filière et sera abordé sous divers aspects. La manière dont la palette du parfumeur évolue à travers ce prisme fera notamment l’objet de plusieurs communications qui évoqueront de nouveaux ingrédients qui remplacent certaines substances jugées peu durables, qui posent des problèmes réglementaires ou de disponibilité, mais aussi l’upcycling, des techniques d’extractions différentes… Rémi Pulvérail nous présentera également un système de suivi de la durabilité de la chaîne d’approvisionnement, du champ au flacon. Nous aborderons également le sujet de la durabilité des emballages, avec la question des recharges mais aussi du verre, qui a meilleure presse que le plastique, mais dont la fabrication et le transport consomment beaucoup d’énergie et sont sources d’émission de carbone. 

L’explosion de la demande en Asie sera un autre sujet important de la programmation, et la Chine fera l’objet de deux interventions : Takasago nous décrira les attentes locales en matière de parfum, notamment des jeunes, et la créatrice des Panda meetings, qui permettent aux marques internationales de rencontrer des acteurs-clés du e-commerce chinois, détaillera la façon de vendre le parfum en ligne auprès des consommateurs locaux. Concernant l’Asie toujours, nous écouterons la fondatrice de la marque Maison 21G, basée à Singapour, qui connaît un grand succès en Asie du Sud-Est et arrive aux États-Unis et au Moyen Orient avec ses parfums  personnalisables et superposables.

Quels seront les autres thèmes abordés ?

Nous accorderons une large place à la digitalisation, qui est de plus en plus importante, et pose divers problèmes en matière d’expérience client et de découverte parfum. La filière doit s’adapter aux nouvelles attentes des consommateurs (pouvoir acheter n’importe où, n’importe quand, personnaliser…) tout en maintenant une expérience propre au parfum et plutôt haut de gamme, ce qui représente de nouveaux défis. Nous verrons comment les détaillants développent de nouvelles expériences multicanal (livraison en boutique ou chez soi, possibilité de recommander facilement, de tester via l’envoi de boxes de découverte…) et comment l’industrie de l’échantillonnage s’adapte. Plus généralement, nous nous pencherons sur la nécessité de repenser tous les points de contact avec le consommateur. Où faut-il aller le chercher ? L’achat parfum n’a jamais été impulsif, à part à l’occasion de fêtes comme Noël ou la fête des mères, et c’est encore plus vrai maintenant, avec notamment la baisse de fréquentation des boutiques de mode, traditionnellement associées au parfum. Nous aborderons également la place du digital dans le développement du parfum lui-même : intelligence artificielle, algorithmes… Bien entendu, ces outils ne remplacent pas le travail du parfumeur, mais amplifient et rationalisent sa capacité à comprendre ce qui séduit, intéresse.

A qui s’adresse le Fragrance Innovation Summit, et comment participer ?

Il s’adresse à tous les professionnels de la filière. Beaucoup de participants sont issus de marques, qu’il s’agisse des équipes marketing ou des responsables innovation développement, de parfumeurs, mais aussi de maisons de composition, du secteur du packaging ou des échantillons… Les inscriptions se font en ligne sur le site du Fragrance Innovation Summit. L’événement aura lieu exclusivement en présentiel : nous voulons que ce soit un moment d’échange et de partage. 

Fragrance Innovation Summit
Jeudi 4 novembre 2021
Centre de conférences Verso
52 rue de la Victoire
75009 Paris

À lire également

Salons & événements.

Simppar 2019, une référence en la matière !

Salons & événements.

Esxence 2022, de la niche à plein nez

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Avec le soutien de nos grands partenaires