Des parfumeurs au naturel

Également disponible en English

Les parfums naturels : tout le monde en parle, mais personne ne sait vraiment de quoi ils sont composés. Nez vous propose un dossier spécial afin de donner la parole aux parfumeurs qui les composent. Nous avons interrogé huit d’entre eux pour mieux connaître leur pratique, leur expérience et leur avis sur la question.

Pendant des millénaires, les parfums ont été 100% naturels. Issus des plantes ou des animaux, le problème de leur innocuité pour la peau ou de leur impact sur l’environnement n’était pas un sujet de débat. Et puis, avec l’essor de la chimie, des molécules de synthèses odorantes ont fait leur apparition dans la moitié du XIXe siècle, bouleversant profondément la création olfactive, et donnant naissance à un art de la parfumerie comme jamais il n’avait existé auparavant. La peur de la chimie, alliée à un relatif manque de communication de la part du secteur, a au fil des décennies suscité une méfiance de la synthèse, et renforcé en creux un attrait pour les produits qui se déclarent naturels, considérés comme plus sains et plus sûrs, mais sans que l’on sache ce qu’ils contiennent au juste. 

Des marques de parfum ont ainsi commencé, depuis une vingtaine d’années, à proposer des formules estampillées « 100% naturelles ». Mais derrière cette revendication se cachent des réalités souvent très éloignées, correspondant à des normes et des labels difficiles à comprendre. Se targuer d’un tel argument de vente semblerait aujourd’hui presque un dû, un gage de qualité et de sécurité, sous-entendant que l’inverse constituerait un potentiel danger. Parfois même, le pourcentage affiché (en gros) de naturel ne correspond à rien d’exceptionnel, juste posé là pour être remarqué. 

Que l’on soit partisan ou non de cet engouement, il est temps de se poser vraiment la question : que contiennent ces flacons, exactement ? Comment un ingrédient naturel est-il défini ? Certaines molécules synthétiques sont-elles autorisées ? Certains extraits issus de matières végétales sont-ils interdits ? 

Existe-t-il une règle unique, ou autant de points de vue, de choix que de parfumeurs qui s’attèlent à la tâche ?

Pour en avoir le cœur net, nous avons décidé d’aller chercher l’info à la source, et qui mieux que les parfumeurs pouvaient nous répondre ? Les huit que nous avons interrogés pratiquent la formulation au naturel, pour eux ou pour les autres, par choix, par nécessité ou par opportunité. Ils nous dévoilent les contraintes et les normes qu’eux, ou les sociétés qui les emploient, s’imposent, les difficultés qu’ils rencontrent et bien sûr, leur définition d’un parfum naturel et leur sentiment sur la question. Entre engagement sincère, savoir-faire technique et mouvement de mode, où en est la parfumerie naturelle aujourd’hui ? 

Des parfumeurs au naturel – Sommaire

Illustration par Marion Duval.

À lire également

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bonjour à tous, je me dis : parfumeuse authentique….C’est à dire que je n’utilise que des matières naturelles et labelisé en bio en + de mon penchant pour les H.E. local (de ma région, la Drôme ). Aussi, j’extrais les odeurs des plantes que je prélève en sauvage, dans la forêt ou dans mon jardin (champignon, mousse d’arbre, iris et bien d’autre encore !… Je ne fabrique que peu de « jus » (extrait de parfum) et de façon artisanale.
Véronique DHENIN
CHAMKA (Parfumerie Divinessence)
Parfumerie Authentique

Je pense le travail de Jeanne exceptionnel !
Je suppose que le pouvoir du parfum ne s’arrête pas seulement sur le rêve. Le parfum peut faire plus qu’il ne fait actuellement si nous lui donnons la chance d’être composé au naturel. Ainsi le parfum sera cette « plénitude » , pour servir et valoir ce que de droit.

Fabrice Assilenou Assinou
Parfumeur compositeur chez ASSINOU PARFUMEUR
Parfums Naturels
Lomé TOGO

Avec le soutien de nos grands partenaires