Fabrice Pellegrin et Christopher Sheldrake récompensés par le prix François Coty

Le jeudi 2 décembre se tenait, au cœur du somptueux écrin Art déco de l’hôtel Lutetia à Paris, la 14e édition du prix François Coty. Un événement qui, chaque année le temps d’un soir, rassemble la profession autour de l’héritage de François Coty, créateur de génie et l’un des pères fondateurs de la parfumerie moderne.

Le Prix François Coty récompense un parfumeur créateur pour sa signature et sa créativité. Il met un point d’honneur à rappeler que le parfum constitue  une véritable œuvre de l’esprit et non pas un simple produit de consommation. Le jury s’applique à reconnaître et mettre en valeur une cohérence, une grande maîtrise, une réelle diversité et également une modernité. Ce prix récompense  ainsi un auteur pour la façon dont son œuvre occupe le paysage olfactif contemporain. Le Jury 2021 se composait de parfumeurs renommés, eux-mêmes anciens lauréats du prix : Jean Guichard (Givaudan), Sophie Labbé (Firmenich), Alberto Morillas (Firmenich), Dominique Ropion (IFF), Maurice Roucel (Symrise), Émilie Coppermann (Symrise) et il était présidé par l’architecte d’intérieur et créateur Tristan Auer.

Le Prix François Coty 2021 a été décerné à Fabrice Pellegrin. Après une carrière débutée chez Mane dans les années 1990, il intègre Firmenich en 2008. Depuis 2013, Fabrice Pellegrin occupe également le poste de responsable de l’innovation et du développement des matières premières naturelles à Grasse. Il est l’auteur de créations emblématiques, parmi lesquelles Womanity de Mugler (2010), Blackberry and Bay et Velvet Rose and Oud de Jo Malone (2012), La Fille de l’air de Courrèges (2015), Wanted d’Azzaro (2016), Scandal de Jean Paul Gaultier (2017), Au bord de l’eau, Sur l’herbe, Bucoliques de Provence de l’Artisan Parfumeur (2017). Il a également créé de nombreuses fragrances pour Diptyque, telles que Do Son (2005), Eau de Lierre (2006), Eau Duelle (2010), ou encore Volutes (2012).

Shyamala Maisondieu remettant le trophée à Fabrice Pellegrin

L’association François Coty décerne également le Prix d’honneur à un parfumeur reconnu par ses pairs pour sa contribution à la richesse et l’avancée de la création olfactive. Cette année, le jury a souhaité honorer Christopher Sheldrake, parfumeur, directeur de la recherche et du développement parfums chez Chanel et créateur de la grande majorité des parfums Serge Lutens. 

Véronique Coty, Maurice Roucel et Christopher Sheldrake

Les deux lauréats ont reçu le trophée La Victoire, une œuvre d’exception dessinée par René Lalique en 1928.

Cette cérémonie émouvante a été l’occasion pour Véronique Coty de célébrer les 100 ans d’Émeraude, pièce maîtresse de l’œuvre de François Coty et chef-d’œuvre de la parfumerie moderne. Un ambré doux novateur, lancé au cœur des Années folles, à une époque où l’Orient constitue un horizon fascinant et onirique.

Véronique Coty est également présidente de la société La Cité des parfums (du nom de l’ancienne usine modèle bâtie par François Coty à Suresnes), dont l’objet est de pérenniser l’œuvre olfactive du fondateur à travers des collections de parfums inspirées de ses chefs-d’œuvre. La nouvelle création (en édition limitée) Spoturno 1921, est issue des livres de formules centenaires conservés par Véronique Coty. Elle reprend une composition de 1921, revisitée afin de respecter les réglementations actuelles. L’adaptation a été réalisée par la maison PCW à Grasse, sous la direction de Patrice Blaizot. Son précieux flacon en cristal a été dessiné par Tristan Auer et fabriqué par l’entreprise Waltersperger. La célébration d’un certain âge d’or de la parfumerie française et la transmission d’un héritage exceptionnel.  

Flacon Spoturno 1921 © Amaury Laparra

Crédit photos : © Laurent Zabulon

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Avec le soutien de nos grands partenaires