Quintis Santal - Concours Parfumeurs

Quintis lance un concours international de création autour du santal indien

Cette publication est également disponible en : English

Partenariat éditorial

Quintis Sandalwood organise un concours ouvert aux parfumeurs du monde entier, qui présenteront une création autour du santal indien, dont Quintis est l’un des principaux fournisseurs mondiaux. Les participants devront rendre leur copie au plus tard le 31 mars 2022.

Quintis Sandalwood Pty Ltd. est pionnière dans la production éthique des variétés australienne (Santalum spicatum) et indienne (Santalum album). La société, nous explique-t-elle, s’est construite en réaction contre l’exploitation destructrice du bois de santal et son braconnage, dus à l’explosion de la demande mondiale à la fin du XXe siècle. En 1998, le santal indien était en effet entré dans la liste des espèces vulnérables de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). L’année suivante, en 1999, Quintis créait la première plantation durable de cette variété. 

Aujourd’hui, ses 12 000 hectares comptent plus de 5,5 millions d’arbres, qui en font la plus grande plantation de santal indien au monde. Celle-ci est située dans le nord de l’Australie, qui présente un climat idéal pour la plante. Si l’on parle bien de « santal indien », c’est parce que les arbres proviennent de graines sourcées en 1999 à Mysore, en Inde, afin d’en préserver la disponibilité. 

Désormais premier fournisseur mondial en matières premières issues de bois de santal indien et australien de qualité supérieure et durable, Quintis les décline en huile, bûches, copeaux et poudre. Elles sont utilisées en premier lieu pour la parfumerie, la cosmétique, l’aromathérapie, l’encens et la médecine traditionnelle chinoise. 

Le santal indien de Quintis a été présenté dans l’ouvrage De la plante à l’essence, publié par Nez éditions  en collaboration avec le Simppar, salon où seront annoncés les 10 finalistes en juin 2022.

Quintis a annoncé, le 28 octobre 2021, la création d’un nouveau centre, nommé Q-Lab, basé sur trois piliers : l’éducation, l’innovation, et la compétition. Pour l’aspect éducatif, le site annonce la création à venir de modules en ligne et d’ateliers visant à améliorer la connaissance du santal, qu’il s’agisse de son histoire, de sa chimie ou de ses possibles utilisations futures. Concernant l’innovation, il s’agit de développer la recherche avec des partenaires autour de la démonstration d’effets, de nouveaux développements, et de certifications sur la qualité. 

Le troisième pilier se concrétise par le lancement du concours « Sandalwood Reimagined », qui vient d’être lancé. Celui-ci est ouvert aux parfumeurs du monde entier, sans prérequis d’expérience. Il leur faudra composer une eau de toilette contenant au minimum 1 % d’huile de bois de santal indien cultivé par Quintis. Ils devront également accompagner leur création d’une explicitation de leur intention, avec « un aperçu de la nature et des ingrédients de la base formulée ». Mais pas d’exigence habituelle liée au profil du consommateur ni au budget : « Nous encourageons les participants à faire preuve d’un esprit de curiosité, sans contraintes, pour réimaginer l’avenir de cette précieuse plante. Chaque proposition doit être durable, visionnaire et élaborée avec art, tout comme le bois de santal indien de Quintis », explique Danae Christensen, responsable de l’innovation commerciale de l’entreprise.

Le concours est proposé en partenariat avec l’American Society of Perfumers, une organisation à but non lucratif fondée en 1947, qui compte environ 300 parfumeurs professionnels basés aux États-Unis : « Notre mission est de faire respecter et de promouvoir les normes élevées de la parfumerie, nous sommes donc ravis de nous associer à Quintis Sandalwood pour ce concours. Le bois de santal indien a joué un rôle important dans l’histoire de la parfumerie, servant de note signature dans certains des parfums les plus emblématiques », explique Sherri Sebastian, vice-présidente de l’American Society of Perfumers.

Le Q-Lab comme le concours visent à recréer de l’intérêt et de l’attention autour du bois de santal.

Les participants ont jusqu’au 25 novembre 2021 pour s’inscrire sur le site de Quintis, et devront faire parvenir leurs dossiers avant le 31 mars 2022.

Ils seront ensuite soumis au vote d’un jury indépendant, sélectionné par l’American Society of Perfumers, et composé de maîtres parfumeurs ayant collaboré avec les grandes entreprises comme Givaudan, Firmenich, Mane, Estée Lauder, Coty, ou encore Ralph Lauren. Les compositions seront appréciées à l’aveugle, sur buvard et sur peau. 

Le 15 mai 2022, dix finalistes seront sélectionnés, et annoncés lors du Simppar (Salon international des matières premières pour la parfumerie) le 1er juin suivant, à Paris.

Les deux grands prix seront décernés lors du Congrès mondial de la parfumerie à Miami en 2022 

« Le gagnant mondial recevra 10 000 dollars australiens (environ 6 400 euros) et le prix du talent émergent pour un étudiant en parfumerie ou un parfumeur junior recevra 2 000 dollars australiens (environ 1280 euros)

À lire également

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avec le soutien de nos grands partenaires